Resekcja glejaków (fr)

RÉSECTION DU GLIOME (GLIOBLASTOME)

QU’EST-CE QUE LE GLIOME?

  • Les gliomes sont un groupe de maladies qui comprend divers néoplasmes du cerveau et de la moelle épinière. Ils sont formés à partir de cellules gliales du cerveau et de la moelle épinière, qui, avec les neurones, sont les composants de base du tissu nerveux. Les cellules gliales ont diverses fonctions – de nutrition, de protection ou de couverture. Cependant, contrairement aux neurones, le glial conserve sa capacité à se diviser, ce qui à son tour présente un risque que les cellules gliales se transforment en néoplasme.
  • Les gliomes sont les tumeurs cérébrales les plus courantes, représentant environ 80% des tumeurs intracrâniennes. Le pronostic dépend en grande partie de la possibilité d’une excision radicale des tumeurs.

CONTACT

TYPES DE GLIOME

La division de gliome prend en compte le type de cellules dont il provient. Le gliome peut se développer à partir de :

  • astrocytes (glioblastome, astrocytome anaplasique, fibrillaire et pilocytique)
  • oligodendrocytes (oligodendrogliome)
  • cellules qui tapissent les ventricules du cerveau (épendymome);
  • cellules germinales (médulloblastome) – en général chez les enfants

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) classe les gliomes par grade de malignité :

  • Grade I (astrocytomes pilocytiques et épendymomes)
  • Grade II (épendymomes et oligodendrogliomes)
  • Grade III (astrocytomes anaplasiques)
  • Grade IV (glioblastomes)

GLIOBLASTOME

Le glioblastome est un néoplasme de la glie étoilée (Astrocytome). Il s’agit du type de gliome le plus courant, représentant la moitié des cas de ce néoplasme. Il se caractérise par une malignité élevée (IV – le grade le plus élevé). Le glioblastome est agressif – il se développe rapidement et se propage aux parties voisines du cerveau. Il survient généralement dans les lobes temporal et frontal. Lorsqu’il survient dans le lobe temporal, le patient peut avoir des états dépressifs et anxieux, ainsi que des troubles de la mémoire. Le glioblastome du lobe frontal provoque une agression et une augmentation de la libido.

 

Il se développe le plus souvent au cours de la 5e et 6e décennie de la vie, plus souvent chez les hommes. Il représente 17% de toutes les tumeurs cérébrales primaires. Le pronostic du glioblastome est très mauvais. Les patients, après avoir entendu le diagnostic, vivent en moyenne 12 à 18 mois.

SYMPTÔMES DU GLIOME

Les symptômes du gliome cérébral dépendent principalement de l’emplacement de la tumeur et de sa taille. Il existe des symptômes généraux qui apparaissent presque à chaque fois et sont causés par une augmentation de la pression intracrânienne. Il s’agit de :

  • maux de tête, étourdissements,
  • nausées et vomissements – particulièrement sévères le matin,
  • difficulté à se concentrer, troubles de la mémoire, démence,
  • syndrome psycho-organique – affaiblissement des performances mentales,
  • épisodes épileptiques,
  • œdème du cerveau

 

Un groupe distinct est constitué de symptômes focaux spécifiques à une localisation tumorale spécifique. Parmi eux, on peut distinguer :

  • trouble sensoriel ou parésie,
  • troubles de la parole, de l’audition et de la vision,
  • symptômes cérébelleux, tels qu’un trouble de l’équilibre,
  • dommage au nerf crânien,
  • crises d’épilepsie focales.

DIAGNOSTIC – BIOPSIE STÉRÉOTAXIQUE

La biopsie stéréotaxique est une méthode de diagnostic invasive qui permet un diagnostic histopathologique pour identifier au mieux le type de tumeur cérébrale.

Une biopsie est réalisée à l’aide d’un cadre stéréotaxique fixé à la tête du patient. Le logiciel de planification et de numérisation IRM détermine le chemin le plus sûr vers les lésions pathologiques, puis définit les coordonnées informatisées sur le cadre. L’aiguille de biopsie est insérée à travers un petit trou de trépanopuncture dans le crâne selon la trajectoire prévue. La procédure est réalisée sous anesthésie locale.

L’efficacité diagnostique de la biopsie stéréotaxique est estimée à 97%, dans 3% des cas, la faible quantité de matériel collecté n’est pas suffisante pour déterminer la nature de la lésion.

RÉSECTION DU GLIOME A VITAL MEDIC

Nous effectuons des chirurgies de résection de tumeurs cérébrales, entre autres dans la zone :

  • des aires éloquentes du cerveau
  • de la base du crâne
  • de l’angle ponto-cérébelleux
  • du sinus caverneux
  • du système ventriculaire du cerveau
  • de la glande pinéale et l’insula

L’ablation neurochirurgicale des tumeurs est utilisée pour traiter le gliome. Le but de l’opération est de retirer complètement le néoplasme ou, si cela n’est pas possible, de minimiser la masse tumorale tout en maintenant une fonction neurologique normale.

À l’hôpital Vital Medic, lors de la chirurgie de résection du glioblastome, nous utilisons les dernières méthodes qui apportent des résultats de traitement optimaux :

  • Au cours de l’intervention, la surveillance électrophysiologique permet d’identifier les structures cérébrales responsables des fonctions vitales : mouvement, parole, vision, etc.
  • La surveillance neuropsychologique pendant la procédure permet d’identifier les structures cérébrales responsables de la cognition et de l’humeur
  • Planification de la procédure basée sur la fusion de l’examen IRM avec la tractographie de la zone de la tumeur cérébrale et les examens tomographiques peropératoires en utilisant 0-arm et la neuronavigation
  • Microscope à fluorescence pour identifier les cellules tumorales

Il est important pour un neurochirurgien que le patient soit éveillé pendant la chirurgie pour certains gliomes. Lorsqu’il est nécessaire de subir une opération dans les aires éloquentes du cerveau, il est important de savoir précisément quelle fonction est contrôlée par l’aire en question.

La chirurgie éveillée, appelée “awake surgery”, est utilisée pour contrôler les fonctions neurophysiologiques et neuropsychologiques lors de la résection tumorale

  • Cartographie des zones de parole – aire de Broca, de Wernicke, faisceau arqué – obligatoire lors de la résection des gliomes dans les zones susmentionnées
  • Selon Dr Duffeau – chaque chirurgie du gliome dans l’aire éloquente nécessite un réveil, également dans l’hémisphère non dominant
  • Stimulation du cortex et des zones sous-corticales lors de l’examen de la parole – les meilleures informations sur la limite sûre de la résection

STANDARD DE LE CHIRURGIE POUR LES TUMEURS CÉRÉBRALES A VITAL MEDIC

Grâce à la coopération de spécialistes en neurochirurgie, radiologie, anesthésiologie, neurophysiologie et neuropsychologie, nous avons développé à l’hôpital un standard exclusif pour le traitement des patients avant, pendant et après la chirurgie afin d’assurer les meilleurs résultats de traitement.

  • Tests de laboratoire
  • Examen préopératoire par des spécialistes en : neurochirurgie, anesthésiologie, psychologie, physiothérapie, neurologopédie, oncologie
  • Imagerie par résonance magnétique immédiatement avant la chirurgie avec tractographie
  • Application en chirurgie de : neuronavigation avec tractographie, tomographie O-arm, échographie, contraste fluorescent
  • Surveillance électrophysiologique peropératoire
  • Réveil : awake-awake-awake ou asleep-awake-asleep
  • Évaluation neuropsychologique peropératoire
  • Suivi postopératoire de l’état du patient en USI
  • Examen IRM de suivi le lendemain de la chirurgie
  • Examen postopératoire par des spécialistes en : neurochirurgie, anesthésiologie, psychologie, physiothérapie, neurologopédie, oncologie

Rééducation neurologique postopératoire : 2-3 semaines

SOINS POSTOPÉRATOIRES INTENSIFS

 

Une composante très importante du traitement neurochirurgical dans notre hôpital est l’unité de soins intensifs (USI). Il s’agit d’une unité de soins intensifs de 8 lits, entièrement équipée d’une surveillance médicale et d’un matériel de sauvetage pour les patients dans des conditions graves, gérée par une équipe d’anesthésistes expérimentés dirigée par un spécialiste en anesthésiologie et en soins intensifs. La présence de l’unité de soins intensifs au sein du service de neurochirurgie garantit à tous les patients du service de neurochirurgie le meilleur niveau possible de soins postopératoires. Dans le cas d’opérations de résection de tumeurs cérébrales ou d’implantation de stimulateurs cérébraux, elle constitue une étape obligatoire du traitement postopératoire.

RÉSULTATS DU TRAITEMENT

Grâce à l’utilisation de la surveillance électrophysiologique et neuropsychologique multimodale peropératoire, du réveil peropératoire et de la tractographie, l’équipe opératoire dirigée par Dr Witold Libionka est en mesure d’augmenter la sécurité et l’exhaustivité de la résection, ce qui permet d’obtenir les résultats suivants :

  • Dans le groupe des gliomes de bas grade, le taux de survie à 5 ans est passé de 90% à 95%.
  • Dans le groupe des glioblastomes les plus malins, l’utilisation de résections supratotales suivies de radio- et chimiothérapie a permis une extension significative de la période de survie de 12 à 18 mois.
  • Dans certains cas, des rémissions à long terme de 3 à 6 ans ont été obtenues – ces patients sont toujours sous observation et ne présentent pas de rechute.

QUALIFICATION POUR LE TRAITEMENT D’ENLÈVEMENT DU GLIOME

Consultation neurochirurgicale – dr n. med. W. Libionka.

  • Des consultations peuvent être effectuées à l’hôpital Vital Medic à Kluczbork ou à Gdańsk.
  • Consultation avec un neurologue (complémentaire après consultation avec un neurochirurgien)
  • Consultation avec un spécialiste en chirurgie oncologique (complémentaire après consultation d’un neurochirurgien)

Diagnostic par imagerie

  • Imagerie par résonance magnétique (éventuellement tomodensitométrie) de la plus haute qualité à l’hôpital Vital Medic à Kluczbork pour l’évaluation préopératoire de la tumeur cérébrale et pour l’introduction de données d’imagerie dans le système de neuronavigation et la planification de la résection.

SÉJOUR À L’HÔPITAL VITAL MEDIC

  • Chambres de patient pour 1 ou 2 personnes, équipées d’une salle de bain, réfrigérateur, TV et Internet gratuit.
  • L’hôpital dispose d’un bloc opératoire composé de 3 chambres et d’une unité de soins intensifs de 8 lits.
  • Pendant le séjour à l’hôpital, immédiatement après la résection du gliome, le patient subira une rééducation périopératoire.
  • Le patient peut rester à l’hôpital avec une personne l’accompagnant dans une chambre.
  • Pour les patients étrangers, l’hôpital assure le transport du patient et de la personne l’accompagnant depuis : l’aéroport, la gare ou la gare routière dans les villes suivantes : Wrocław, Katowice, Łódź, Cracovie, Varsovie. Avant et après le traitement chirurgical à l’hôpital, le séjour du patient à l’hôtel est organisé.

RÉÉDUCATION

  • La rééducation du patient est basée sur les indications du suivi postopératoire.
  • Un programme de rééducation individuel du patient est effectué dans le cadre de séjours de rééducation de 2 à 3 semaines.
  • La rééducation peut être appliquée à n’importe quel stade du traitement de la maladie, en particulier après une chirurgie de résection d’une tumeur cérébrale.
  • Pendant la rééducation, le patient est hébergé dans un hôtel près de l’hôpital, où il peut séjourner dans une chambre avec la personne l’accompagnant.

PATIENTS À PROPOS DE NOUS

No posts found!

No posts found!

No posts found!

No posts found!

PERSONNEL

MEDIA À PROPOS DE NOUS